Décès d'Ahmed MANA, Président de l'ALGRH (Association Algérienne des Ressources Humaines) PDF Imprimer Email

Avec la disparition d'Ahmed Mana, la FMRH perd un compagnon de route, un partenaire et un ami.

De longue date il a été convaincu par la nécessité de construire cet espace méditerranéen de rencontres, d'échanges professionnels et humains pour le progrès de chacun.

Il a su avec ses traits de caractère qui n'appartenaient qu'à lui, apporter sa pierre sur le chemin de l'édifice fragile d'une fédération fière des spécificités de son management et des politiques de ressources humaines aux cultures profondes.

C'était un homme de devoir, exigeant donc.

Il aura été un pilier, aux côtés des autres associations de la FMRH . Un pilier à la pierre parfois dure mais qui n'hésitait pas à laisser échapper des signes de fragilité.

C'était un homme attachant qui aimait aussi les confidences et avec lequel des moments de tête à tête ne laissaient jamais indifférent son interlocuteur.

Après sa disparition, je suis persuadé qu'il aurait apprécié que son travail se poursuive. Nous lui devons cet engagement collectif.


Patrick Bézier,

Secrétaire général de la FMRH


Nous tenons à saluer toutes les personnes qui ont su lui rendre un dernier hommage. Vous les trouverez  ci-dessous.

Pour ceux qui veulent ajouter un hommage, vous pouvez me les envoyer à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 


François Silva

Je salue un homme qui a toujours su se battre pour une certaine idée de l’indépendance, de la dignité et de l’honneur. Mais c’était aussi un laïc qui savait que son pays, la Méditerranée et plus largement l’Europe devaient laisser le religieux dans la sphère privée. C’était un francophone et un amoureux de la culture française dans son universalité et comme porteuse des droits de l’Homme. Mais il était aussi fier de ses racines et de sa culture algériennes. Il était entier et sans concession. C’est ce que j’ai apprécié chez lui aussi.

Evidemment il a su développer une association RH en Algérie, pays gravement blessé par une terrible guerre civil qui suivait une guerre d’indépendance qui reste toujours une blessure pas cicatrisée et que nous français avons toujours beaucoup de mal à assumer les horreurs commises.

 

Il a effectivement mené son dernier combat qui, comme tous ses combats, s’est fait avec détermination mais aussi avec une grande pudeur que seuls ceux qui le connaissaient pouvaient appréhender. Je l’ai beaucoup apprécié même si je n’ai pas toujours d’accord avec lui. Il ne laissait pas indifférent. Il va nous manquer. Merci d’avoir voulu réveiller nos consciences endormies.

 

Toute mon affection à ses proches et d’abord à ses enfants

Merci Ahmed

 


Catherine Tripon

J'avais beaucoup de tendresse pour Ahmed, nous avions souvent disserté sur la vie, les questions sociétales qui traversent nos contrées et la politique...

Lucide sur son état de santé, mais toujours plein d'humour.

Je garde le souvenir d'un redoutable contradicteur quand il souhaitait réagir lors des CA de la FMRH, même si nous n'étions pas forcément d'accord.

Je suis très triste et je reconnais dans les mails échangés un portrait fidèle d'un homme de rectitude et d'humanité.

Toutes mes pensées pour ses proches.


Alain Meignant

J’apprends avec  émotion le décès d’Ahmed Mana. Je garde de lui le souvenir d’un homme de tempérament, engagé dans son action à l’ALGRH, et, plus largement, dans la promotion, et la défense, intransigeante quand il le fallait, des valeurs et des principes qui inspirent nos échanges, au-delà des frontières et de la Méditerranée.

Que sa famille et ses proches veuillent bien recevoir mon message de profonde sympathie.


Charlotte DUDA

Grande tristesse d’apprendre le décès de Mana, lui qui s’est battu avec tant de courage et de dignité contre sa maladie.

Redoutable personnage mais si attachant je garde en moi son souvenir émouvant.

A sa famille, à ses proches, à l’ALGRH je présente mes plus sincères condoléances.


Mohamed El Ouahdoudi

En tant que Marocain, Ahmed Mana m'a toujours reçu avec fraternité. J'ai toujours aimé son humour, parfois ravageur.  Je garde de lui l'image d'un homme entier, que les épreuves de la vie ont endurci, mais qui a gardé une humanité à toute épreuve. Il était avec feu Youssef Alouane, de la Tunisie, un leader, avec la modestie du commis d'état.

Je l'ai découvert en 1994 à Paris, aux Premières rencontres des ressources humaines France Maghreb, à l'Unesco, il m'a tout de suite fasciné par sa grande expérience du terrain, et le fait qu'il assumait entièrement les "erreurs" de l'industrie "industrialisante", qui, ironie du destin, revient maintenant par la fenêtre.

Ahmed Mana mérite que sa mémoire soit inscrite dans nos actions.  Je forme le voeu que des initiatives -Yacine Foudad pourra coordonner- puissent naître parmi nous en l'honneur de ce militant de la GRH algérienne, maghrébine, et méditerranéenne.

Que son âme repose en paix, il restera dans mon coeur à jamais.


Hicham Zouanat

Très ému suite a cette triste nouvelle. Si Ahmed était un homme entier avec beaucoup de valeurs et de dignité, et derrière sa carapace il y avait également un homme d'une sensibilité énorme et d'une générosité sans pareil.


Mohamed Bachiri

Je suis très triste d’entendre cette nouvelle.

Si Ahmed a été un grand frère pour nous tous, un homme de valeurs et de parole.

Toutes mes condoléances pour sa petite famille et la famille ALGRH.

Nous sommes à Dieu et à Dieu nous retournons.


Charles-Henr Besseyre des Horts

Toutes mes pensées pour Ahmed et ses proches.. Je l'avais rencontré il y a quelques mois près de chez moi par hasard dans un café rue de la Convention dans le 15e arrondissement de Paris... Il m'avait parlé très simplement de son combat contre la maladie...


Yassine Foudad

Je viens d'apprendre la triste nouvelle du décès d'Ahmed MANA, Président de l'ALGRH après une longue maladie.

Que Dieu ait son âme, Allah Yerhamou.

Sa dépouille doit être rapatrié demain de Paris et l''enterrement aura lieu à Alger ce jeudi ou vendredi.

A tous ceux qui l'ont connu , ayons une pensée pour Ahmed et sa famille.


Victor Carvalho

A été avec une grande tristesse que j’ai reçu la nouvelle du décès d’Ahmed Mana.

Ahmed Mana s’est toujours distingué par ses fortes convictions et par la défense intransigeante de ses idées.

Je me rappelle des réunions de la FMRH où son esprit attentive et exigeant était toujours présent ce qui donnait a ses réunions une richesse immense. Avec sa disparition, la FMRH est plus pauvre mais son exemple de dédication et persévérance reste.

Au nom de l’APG, nos profondes condoléances a sa famille et à l'association algérienne.

 


Luís Bento

Une nouvelle très triste!

Ahmed était un grand ami et un ami du Portugal!

On a travaillé ensemble pour la création de la FMRH pendant quelques années.

Était un Homme dur mais sincère, un vrai berbère! Ta mémoire reste avec nous!

 


 

 


 
 
Louis Vuitton